Nous aurons le plaisir de vous accueillir Jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 Novembre pour vous faire découvrir notre sélection de Beaujolais Nouveau 2019.
En attendant je voulais vous faire partager ce millésime 2019 dans le Beaujolais …
Qu’est ce qui pourrait bien empêcher le Beaujolais de produire un Grand millésime en 2019?

Les pluies du mois d’août ont permis d’alimenter la vigne. Ainsi, les raisins ont terminé leur maturation dans des conditions favorables, ramassés mûrs, avec une belle acidité naturelle. L’état sanitaire était bon, offrant une belle richesse en sucres, équilibrée par une acidité précieuse. Avec ce millésime ni précoce, ni extrême, les raisins offrent une grande fraîcheur, cette fraîcheur qu’on aime tant retrouver dans les Gamays du Beaujolais. Attention il ne fallait pas se précipiter pour vendanger afin d’atteindre la maturité physiologique des raisins( sucre, peau, pépin). Ce n’est pas parce que le raisin affiche 13° qu’il est mûr.

C’est une année atypique. La petite récolte offre un équilibre parfait entre alcool – acidité – maturité phénolique. Les premières dégustations annoncent des vins structurés tout en gardant du fruit, et donc de la fraîcheur.

mais….
Cette année n’aura pas été de tout repos pour les vignerons : gel au printemps, sécheresse, différents épisodes de grêle ont remué le vignoble. Ces aléas climatiques font qu’aujourd’hui, selon l’Interprofession, le millésime 2019 est marqué par une grande hétérogénéité, du nord au sud. La récolte est de petite quantité, de moitié par rapport au millésime précédent, nous acheminant vers un rendement inférieur de 25 % par rapport à la moyenne de ces cinq dernières années.
Il est temps de vous dévoiler notre selection…
Domaine Emmanuel Fellot
“Depuis 30 ans, nous pratiquons la lutte raisonnée dans nos vignes pour un meilleur respect de l’environnement et de la biodiversité. Depuis 2 ans, nous sommes en conversion vers l’Agriculture Biologique. Nous semons des engrais verts (céréales, trèfle, moutarde…) au milieu des rangs de vigne et nous passons la charrue sous les ceps. Nos vaches procurent du fumier pour amender nos terres. “
Nous commencerons avec…
Son Beaujolais Nouveau vieilles vignes
Au nez il nous charme par ces arômes de coulis de framboise, de poivre blanc et de bonbon arlequin.
La bouche laisse apparaître un joli  jus fluide fin et précis évoluant sur un beau volume de bouche apporté par le millesime 2019.
Un profil rafraîchissant et gourmand. Simple et efficace.
Son Beaujolais Nouveau village vieilles vignes non filtré
Ce village exprime la griotte à l’eau de vie saupoudré par des nuances subtiles  de poivre timut et de tabac.
Une mise en bouche dense et mur laissant rapidement apparaître une profondeur plus charismatique. Le terroir  impose son style avec ce grain granitique et ses amers racinaires mentholés anisés dévoilant  une clarté lumineuse synergique.
Domaine Jean Michel Dupré

Vigneron perché au-dessus de Beaujeu, dans la commune des Ardillats, il est parti de quasiment rien : une ferme et 2Ha de vignes en Beaujolais laissé par son père.

Durant toutes ces années, il a  travaillé sans cesse avec beaucoup de vigueur grâce à la passion du travail bien fait qui l’anime au quotidien. La particularité de son domaine tient à l’âge moyen de ses vignes, en effet il ne possède quasiment que des vieilles vignes, dont certaines sont centenaires. Les ceps de vignes sont un peu comme les Hommes, ils peuvent vivre jusqu’à 100 ans voire plus, dans tous les cas leur potentiel est surprenant et plus la vigne est âgée, plus le jus  sera concentré ! Les vins gagnent donc en structure et en finesse. Enfin, il s’attache à travailler avec « bon sens » ses terroirs afin de préserver toute leur typicité !

Son Beaujolais Nouveau vignes de 1911 sans sulfite ajouté

Un aromatique atypique pour un Beaujolais Nouveau, normal vignes de plus de 100 ans et sans souffre ajouté, vous en connaissez beaucoup ? Personnellement aucun d’où cette singularité  rappelant le pain d’épice, la cannelle, la pâte d’amande, la vanille avec une note viandée.

Étonnamment la bouche est plus civilisé avec beaucoup de délicatesse dévoilant une matière fluide et raffiné générant une marmelade de fraise charmeuse se finalisant par une raisonnance énergique  floral et fruit à noyau sans oublier la salinité.

Ce Beaujolais Nouveau est vraiment hors norme.

Domaine Jean Marc Burgaud,

Le domaine, crée en 1989, fête cette année ses 30 ans de création. Figure incontournable des amoureux du Beaujolais Jean-Marc Burgaud commence à se faire un nom à partir de 1992 suite à la reprise des vignes de son beau-père sur les plus beaux terroirs de la côte de Py. Détenant la majorité de ses 19 hectares de vignes à Morgon, le domaine produit des cuvées incontournables sur la Côte du Py, souvent sérieuses et taillées pour la garde. Issu d’une famille de longue tradition vigneronne, Jean-Marc Burgaud entend conduire ses vignes dans le respect des méthodes culturales beaujolaises. Le désherbage est extrêmement limité et le nombre de traitements réalisés réduit chaque année comme peau de chagrin. Le domaine se limite le plus souvent au strict nécessaire, n’hésitant pas à ne pas passer un seul traitement lorsque les années sont clémentes. Pour Jean-Marc Burgaud, le bon sens détermine la culture à la vigne.

Ce sont donc de grands beaujolais que le domaine Jean-Marc Burgaud entend réaliser et parvient à signer. Ses côte du Py sont parmi les plus grands de la région et témoignent, à petit prix, du sérieux du domaine ainsi que de l’excellence de la région.

Beaujolais Villages Nouveau

Le nez est tellement impressionnant que l’on pourrait facilement penser à un joli Pinot Noir de la Bourgogne Sud. D’une grande complexité aromatique partagé entre la griotte, la pâte d’amande, le cuir frais, le tabac blond, le menthol, le camphre et le Serrano….

La bouche est très singulière, on sent le charisme et l’étoffe des Pinots Noirs de village de côtes d’Or sans exagération… Cela Pinote à pleine bouche… On retrouve cette grande complexité aromatique habillé par une texture dense soutenu par une assise ferrugineuse et granitique aéré par une jolie clarté.

C’est tout sauf un Beaujolais Nouveau… Un extraterrestre !!!