Les vins du Chablisien

Domaine Nathalie et Gilles Fevre
Au sein du couple, les tâches sont réparties, Gilles oeuvrant dans les vignes et Nathalie à l’élaboration des vins .

“Nous travaillons de la façon la plus simple possible afin de laisser s’exprimer au mieux la minéralité et la complexité de nos fabuleux terroirs.”

“Il n’existe pas de bons vins sans raisins de qualité.”

Domaine Jean Paul et Benoit Droin

Un des sommets de la Bourgogne…
Benoît Droin signe millésime après millésime de grands classiques de Chablis, puissants et précis à la fois, reflétant parfaitement la qualité de leurs terroirs respectifs.

Domaine Nathalie et Gilles Fevre
Au sein du couple, les tâches sont réparties, Gilles oeuvrant dans les vignes et Nathalie à l’élaboration des vins .

“Nous travaillons de la façon la plus simple possible afin de laisser s’exprimer au mieux la minéralité et la complexité de nos fabuleux terroirs.”

“Il n’existe pas de bons vins sans raisins de qualité.”

Domaine Jean Paul et Benoit Droin

Un des sommets de la Bourgogne…
Benoît Droin signe millésime après millésime de grands classiques de Chablis, puissants et précis à la fois, reflétant parfaitement la qualité de leurs terroirs respectifs.

La Chablisienne 

En 1996, la Revue des Vins de France lui accorde la distinction de Coopérative de l’année. Jugez un peu : la Chablisienne regroupe 300 producteurs pour environ 1 200 hectares répartis sur 6 des 7 Grands Crus, 15 Premiers Crus, sans parler des centaines de parcelles en Chablis et en Petit-Chablis. Donc oui, cette coopérative résume à merveille l’appellation.

Ses productions reflètent le soin méticuleux apporté par l’ensemble des vignerons aux sols et aux vignes ainsi que la patience et la passion des vinificateurs qui ont pour tâche première de donner une âme aux vins. Et dans cet âme, vous trouverez bien évidemment l’extraordinaire minéralité de l’appellation.

Domaine Isabelle et Denis Pommier 

Isabelle et Denis Pommier se sont installés dans le village de Poinchy en 1990, avec 2 ha de vignes. Le vignoble en compte aujourd’hui 19. Certains premiers crus subissent une fermentation partielle sous bois, et toutes les vinifications sont effectuées en levures indigènes. L’ensemble de la production affiche une qualité irréprochable, notamment les vins d’entrée de gamme. Certifié en bio depuis 2014, ce domaine n’a jamais autant brillé que dans les derniers millésimes.
Les vins : doté d’une précision et d’une finesse de saveurs qui force l’admiration, le petit chablis se hausse sans peine au niveau de qualité de bien des premiers crus : il est à citer en exemple !
Domaine Gilbert Picq
Ce domaine, implanté à Chichée, a forgé sa réputation avec la qualité de son chablis vieilles vignes, où finesse et minéralité sont régulièrement au rendez-vous. Pour y parvenir, les propriétaires cherchent à maîtriser la vigueur végétative du vignoble et préfèrent conserver la fraîcheur par un élevage en cuve
Domaine Bessin 
Le premier millésime en bouteille de Jean-Claude Bessin date de 1992, et ses vins ont depuis beaucoup progressé. Le vignoble a été restructuré, la production s’est affinée. Les vins ont perdu leur caractère austère et ont pris de la densité et de la chair, tout en restant d’une minéralité remarquable. La gamme est courte mais sans faille.
Domaine Laventureux,
Le Groupe des jeunes professionnels de la vigne (GJPV) a désigné ses «Jeunes Talents» 2017 le 18 novembre dernier. Ces trophées couronnent un jeune producteur dans chacun des vignobles de Bourgogne et du Beaujolais après dégustation à l’aveugle et à Chablis….Arnaud et David Lavantureux (Domaine Roland Lavantureux à Lignorelles)… félicitations !

Domaine Fabien Moreau,

L’ambition de la famille est de perpétuer une tradition vielle de 6 générations, à savoir :

 Respecter ce terroir unique au monde qu’est Chablis.

 Faire une lutte raisonnée pour l’entretien de la vigne et de son sol. Cela se traduit par des labours afin d’éviter les désherbants, par l’utilisation de la confusion sexuelle afin d’éviter l’emploi d’insecticides et par une observation quotidienne de la vigne afin de raisonner et de bien positionner la lutte contre les maladies.

Une maîtrise des rendements nous permet d’avoir une concentration maximum dans chaque raisin et ainsi une expression véritable de nos terroirs à travers nos vins.
Notre vinification se doit de respecter la qualité de notre terroir, de nos vigne et de nos raisins afin d’en dégager le meilleur.
La vendange est strictement manuelle sur l’ensemble de nos appellations, du petit-chablis à nos grands crus.
Domaine Louis Michel
L’agriculture raisonnée est à l’honneur chez les Michel, avec une grande attention apportée à la maturité du raisin, pour des vendanges optimales. Une des particularités les plus marquantes de ce domaine est d’avoir abandonné le bois et les fûts, il y a quarante ans, pour n’utiliser que des cuves afin d’obtenir des vins nets, purs et précis. . A côté de cela, les vins sont manipulés le moins possible au cours de la vinification car il faut aider la nature sans la contrarier.
Domaine Oudin
Détenu par la famille Oudin, ce domaine de 8 hectares situé dans le village de Chichée, près de Chablis, est une référence dans l’appellation. Respectueux de l’environnement sans avoir le label bio, ses propriétaires s’attachent à produire des vins équilibrés, sous la houlette de Nathalie Oudin, qui pratique la vinification la plus naturelle possible.
De Moor
Depuis le choix d’être vigneron, puis d’élaborer du vin, notre volonté fût et demeure de faire le vin le plus simplement possible: laisser parler le raisin qu’on a cultivé durant toute l’année.Cette volonté d’apparence si simple, comme une évidence, perpétuant le travail des générations de vignerons qui nous ont précédés s’est heurtée à l’histoire récente du vignoble. Ce qu’on a appelé la modernisation. De cette dernière, nous avons utilisé ce qui nous semblait pertinent pour soulager ce travail pénible et éprouvant, et pour gagner en précision.
Mais nous avons écarté tout ce qui à nos yeux pouvait banaliser l’origine de nos raisins comme la « correction » de la vendange, le levurage, le passage au froid, la filtration, les doses massives de sulfites. Et j’en oublie…
La culture de la vigne se fait officiellement selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2005.
Notre objectif était d’être vigneron pour vous proposer des vins réels et les plus sains possible.
Domaine de l’enclos
Notre volonté : Sublimer chacun de ces terroirs avec des pratiques simples, respectueuses et sans artifices, à la vigne comme à la cave. “
Le gros de notre travail se fait dans les vignes. Nous sommes 12 personnes toute l’année (ledouble pendant les vendanges) à porter le plus grand soin à notre vignoble pour en extraire lemeilleur: engrais bio, ébourgeonnage, palissage soigné et vendanges manuelles sur tous nos crus. Nous attachons une grande importance à la vie de nos sols que nous entretenons par des griffages et des semis. Pour protéger préventivement nos vignes des maladies, nous n’utilisons que des produits d’origine naturelle, cuivre, soufre et préparations de plantes. Nos vignes sont en bio certifié et en conversion bio.
Romain et Damien Bouchard
Domaine Fabien Dauvissat 
Laissons le terroir s’exprimer et préservons-le… Voici la pensée qui conduit toutes nos interventions, du premier coup de sécateur à la mise en bouteille. À la vigne, nous intervenons seulement pour aider la vigne à produire ce qu’elle peut faire de mieux.